Polémique et point de vue des internautes

L’avis des internautes a été en majorité hostile au projet de la loi Hadopi, comme il l’avait été pour Loppsi et Dadvsi.
De nombreux responsables de tribunes ont appelé a la mobilisation contre ces projets de loi, et ils furent sans doute les voix les plus entendues lors du débat national autour de ces projets.

On reprocha tout au long de ces débats de multiples éléments :

  • L’intrusion d’une autorité dans la vie privée des internautes. En effet, la surveillance constante exercée par Hadopi sur internet est sujette a de multiples controverses : Dans quelle mesure les données personnelles des utilisateurs seraient-elles protégées ? Quels types d’informations l’Hadopi chercherait ? Car si le DPI n’est pas mis en place, d’autres mesures de surveillances doivent être introduites.  Des réponses n’ont toujours pas été apportées a ces questions.
  • Au début des débats, la question de la censure : Il était initialement supposé qu’Hadopi pourrait empêcher l’accès a certain sites, sous prétexte qu’ils permettraient l’accès a du contenu illégal. Ce point est bien sur sujet a de nombreuses questions : Qui déciderait si un site est passible de censure ou pas ? Une autorité sous la coupe de la justice, ou indépendante, et donc sujette a du lobbying ?
    Finalement, point de censure dans le projet de loi Hadopi.
  • La fiabilité des méthodes de surveillance : Personne n’est a l’abri d’une erreur. De nombreux programmes mis en place en réaction au projet de loi Hadopi ont encore plus échauffé les débats : Un logiciel nommé ‘SeedFuck’ permet de corrompre les données sur les réseaux P2P (Voir lexique) afin de brouiller les traces, et de se substituer a une tierce personne innocente afin qu’elle se fasse pincer a votre place.
  • Le présomption de culpabilité. Comme pour une amende ou un flagrant délit, on vous considère comme coupable et vous ne pouvez pas vous défendre. Ce principe mena a des accusations totalement folle : Un professeur de philosophie de 56 ans fut accusé d’avoir illégalement téléchargé l’intégrale de Rihanna. On doute de la veracité de l’accusation …
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :